mercredi 13 mai 2009

Prestation du N.-B. pour l’achèvement des études dans le délai prévu

Le gouvernement provincial lançait aujourd'hui son programme de prestation pour l’achèvement des études dans le délai prévu. Le document à l'appui est au https://www.aideauxetudiants.gnb.ca/

Le voici cependant en texte intégral :

Prestation du N.-B. pour l’achèvement des études dans le délai prévu

Description du programme :
Cette prestation vise à aider les diplômés d’études postsecondaires en s’attaquant à la question de l'endettement des étudiants et en encourageant les étudiants à finir leurs études en temps opportun. Les étudiants qui obtiennent un baccalauréat, un certificat ou un diplôme,
  • d’un établissement d’enseignement postsecondaire public ou
  • d’un établissement à charte privée, à but non lucratif, pouvant attribuer un grade universitaire et situé au Nouveau-Brunswick
dans le délai prévu pour le programme d’études et qui avaient obtenu des prêts d’études (des gouvernements fédéral et provincial) pour un total dépassant 26 000 $ obtiendront une remise de prêt pour 100 % du montant provincial qui dépasse 26 000 $.

On peut se procurer des formules de demande des Services financiers pour étudiants (SFE) et du Centre national de prêts aux étudiants. Vous trouverez aussi une version PDF de la formule sur le site Web des SFE à : www.aideauxetudiants.gnb.ca. Vous pouvez communiquer avec les SFE en composant : 506-453-2577 (Fredericton et la région, et à l’extérieur de la zone sans frais) ou 1-800-667-5626 (ailleurs au Nouveau-Brunswick; et depuis les provinces de l’Atlantique jusqu’au centre de l’Ontario)

Pour être admissible à cette prestation, l’étudiant doit rencontrer les critères d’admissibilité suivants :
- avoir complété ses études et obtenu un baccalauréat, diplôme ou certificat après le 1er avril 2009,
  • d’un établissement d’enseignement postsecondaire public ou
  • d’un établissement à charte privée, à but non lucratif, pouvant attribuer un grade universitaire et situé au Nouveau-Brunswick
- avoir terminé son programme dans le délai prévu (par exemple un délai de 4 ans pour le baccalauréat). Ce critère ne s’appliquera pas à certains étudiants ayant un handicap permanent, selon les résultats d’une évaluation de leur dossier
- avoir contracté des prêts des gouvernements fédéral et provincial (pour suivre le programme terminé avec succès) dont le total dépasse 26 000 $;
- fournir un élément de preuve de l’achèvement du programme avec succès comme le relevé de notes indiquant le baccalauréat, diplôme ou certificat obtenu;
- demander cette prestation unique dans les 7 mois suivants la date de remise des diplômes. Par exemple : si la remise des diplômes est le 24 mai 2009, l’étudiant devra présenter sa demande de prestation de réduction de la dette aux SFE au plus tard le 24 décembre 2009.

Exemples:
- Un étudiant ayant des besoins financiers élevés : Un étudiant qui emprunte 10 000 $ chaque année pour un programme de 4 ans, obtiendrait une réduction de 14 000 $ de son prêt étudiant provincial, ce qui ferait passer le total de sa dette étudiante de 40 000 $ à 26 000 $.
- Un étudiant qui change de programme d’études : Un étudiant qui emprunte 20 000 $ pour ses deux premières années d’un baccalauréat ne serait pas admissible à la nouvelle prestation de réduction de la dette. Toutefois, s’il s’inscrit ensuite au baccalauréat en sciences et emprunte 40 000 $ pour terminer son baccalauréat en 4 ans, il peut présenter une demande pour cette nouvelle prestation à l’achèvement de son programme de B.Sc. Le total de 40 000 $ en prêts étudiants pour le B.Sc. est admissible pour la nouvelle prestation et cette dette sera réduite de 14 000 $, ce qui fait que l’étudiant aurait à rembourser un total de 46 000 $ pour 6 années d’étude.

2. Processus d’appel
Dans certaines circonstances, l'étudiant peut obtenir une exemption de l’exigence de terminer ses études dans le délai prévu pour la prestation de réduction de la dette.

Comment faire appel?
Il suffit de soumettre sa demande par écrit aux Services financiers pour étudiants et de l’accompagner de documents à l’appui pour expliquer des circonstances exceptionnelles. Par exemple, il peut avoir été impossible pour l’étudiant souffrant d’une maladie temporaire ou qui avait des responsabilités familiales durant sa période d’études de terminer son programme dans le délai prévu.
NOTA : L’étudiant qui termine ses études avant le 1er avril 2009 ne sera pas admissible à la prestation de réduction de la dette pour ce programme d’études, car la nouvelle prestation ne s'applique pas rétroactivement. Toutefois, si cet étudiant terminait un deuxième programme d’études de premier cycle après le 1er avril 2009, il pourrait demander une prestation de réduction de la dette pour son deuxième programme d’études de premier cycle.

Le Ministère demandera au Centre national de prêts aux étudiants de réduire le montant de la dette de l’étudiant pour son prêt provincial si la prestation de réduction de la dette a été approuvée.

12 commentaires:

Steeve Ferron a dit…

Ça semble clair. J'ai hâte de voir le pourcentage de personnes qui vont en bénéficier.

Anonyme a dit…

Au contraire, ce n'est pas clair pour un certain nombre d'étudiants avec des situations particuliaires...

Je suis finissante d'un baccalauréat en science complété dans le temps prévu (4 ans) mais qui à commmencé par un diplôme des sciences de la santé (D.S.S). Sommes-nous considérés comme des étudiants ayant fait un transfert de programme (même si nous avons complété notre bacc dans les délais prévus) ou sommes-nous même éligibles puisque ceci constitue notre 2e diplôme? J'ai contacté les services financiers pour étudiants et obtenu aucune réponse.... Ils n'en savent pas plus que moi! Je devrais recevoir un appel d'ici quelques jours, mais j'ai mes doutes..

Anonyme a dit…

Je demeurerais positive...

Simon Ouellette - Vp exécutif a dit…

Du financement provincial au universités privés ? Celle-la, je ne la comprends pas trop.

Anonyme a dit…

Alors, les étudiant ayant terminer un bacc. dans 5 ans, car il devait augmenter leur moyenne pour continuer leur études de maitrises ne sont pas admissible pour le rembourssement??????? L'information n'est pas claire comme de l'eau.

Steeve Ferron a dit…

Je crois qu'il n'est aucunement écrit que le gouvernement provincial s'engage à financer les universités privées davantage qu'il ne le fait présentement ; il veut s'attaquer aux dettes.

Le fédéral s'est engagé cette année à financer les infrastructures des établissements postsecondaires... Comme tu le sais déjà, les paliers de gouvernement ne veulent pas, pour l'instant, financer davantage les universités privées. (Voir ton courriel.)

Steeve Ferron a dit…

(Simon...)

Steeve Ferron a dit…

C'est comme je dis, l'information me semble plutôt bien claire et j'ai bien hâte de voir qui pourra bénéficier du programme.

Anonyme a dit…

Quant à moi, les mesures sont claires...il est clair que le gouvernement ne considère pas la mobilité étudiante!!! Ainsi, pour les étudiants francophones du Nouveau-Brunswick ce ne sont que ceux qui ont complété leur baccalauréat à l'Université de Moncton qui pourront accéder à ce remboursement. Quelle est la réalité des Acadiens du Nouveau-Brunswick? Combien de jeunes partent au Québec ou en Ontario pour parfaire leur éducation en français? Le gouvernement ne semble pas considérer comme un atout positif cette ouverture au reste du pays. De plus, tous ceux et celles qui ont terminé leur étude de 1er cycle et qui continue leur étude au deuxième cycle sont écartés de la liste. Pourtant, ce sont ceux là qui sont les plus endettés puisqu'ils ont un plus grand nombre d'années d'études à leur actif!!!

En ce qui me concerne, je considère que c'est quand même positif puisque c'est un pas de plus vers la diminution de l'endettement étudiant... cependant, j'ai bien hâte de voir le nombre réel d'étudiant qui auront le droit à une telle réduction!

Anonyme a dit…

Personnellement, je trouve que vos commentaires sont très bien placées et font place à une réalitée existante au Nouveau-Brunswick. Chacun et/ou chacune de vous à sus resortir les points positifs et négatifs du programme. Je suis heureux en tant qu'étudiant à la maîtrise en science appliquée de l'U de M que le gouvernement provincial à sus prendre une premier virage en ce sens pour les générations à venir. Cependant, étant toujours étudiant depuis 1998, ayant obtenu trois diplôme, soit, une technique en génie civil, un bac. en génie civil et finalement cette année, une maîtrise en science appliquée, et pour combler le tout en contractant une dette d'étude de plus de 70 000$, je me sens un peu oublié du système.

J'espère que les nouveaux gradués(es) auront la chance d'en profiter.

Anonyme a dit…

Sur nos document de prêt, une partie viens du fédérale et l'autre du provinciale. Si j'ai une dette de 40000$ par exemple ... ce n'est pas tout ce montant qui sera considéré, right?

Communications Féécum a dit…

La province réduirait la dette en enlevant sa part, mais quand elle dit "qui dépasse 26 000$" c'est calculé sur le TOTAL des deux prêts.

Habituellement, ce 26 000$ est fédéral et c'est pour ça que la province ne peut pas y toucher.

Mais ne pas comprendre "ce qui dépasse 26 000$ de la dette provinciale." C'est bien qui se dépasse 26 000$ de la dette totale.