jeudi 6 novembre 2008

En réponse à l'Acadie Nouvelle d'aujourd'hui

Si vous avez lu le communiqué ci-dessous (et/ou le document à l'appui), vous reconnaîtrez mal la façon dont l'Acadie Nouvelle a choisi de traiter le sujet. Non seulement la nouvelle information n'a pas été rapportée, mais notre prise de position a été complètement mal caractérisée! En tout cas, légèrement frustrant d'essayer de conscientiser la population quand les médias ne rapportent même pas les faits.

La FÉÉCUM a donc envoyé une lettre à l'Acadie Nouvelle, a fins de publication, reproduite ici à l'avance :

Nous avons bien peur que dans l’édition du 6 novembre dernier, M. Ricard a mal caractérisé les propos de la FÉÉCUM par rapport au plan d’action sur l’éducation postsecondaire du gouvernement provincial. Quelqu’un qui lit notre communiqué de presse en date du 26 juin sur notre site Internet ne trouvera pas aujourd’hui un « retour sur [nos] positions ».

Si nous offrions une réaction plus complète cette semaine, c’est que nous avons fait notre recherche et découvert des données inquiétantes (que M. Ricard n’a pas cru intéressantes de rapporter). Depuis que le gouvernement du N.-B. Est rentré au pouvoir et a instauré ses programmes, la dette moyenne pour un bacc. de 4 ans a monté de 2000$ (à plus de 34 000$). Il y a plus d’inscriptions en 1e année grâce à la bourse universelle de 2000$, mais une chute importante dans les inscriptions de la 2e à la dernière année. Les jeunes commencent des études, mais ne les terminent que rarement. Et le crédit d’impôt ? Avant que l’étudiant moyen ne touche le plein 10 000$ qui lui est dû, les intérêts accumulés sur sa dette auront grimpé à plus de 25 000$ !

Selon un nouveau calcul de l’Educational Policy Institute, une année universitaire en Atlantique ne coûterait que 798$ si le financement étudiant fédéral et provincial était appliqué directement sur les droits de scolarité. Clairement, l’argent des contribuables est mal utilisé. Nous encourageons ceux et celles qui sont intéressés à l’avenir de la province de consulter nos documents à l’appui au www.umoncton.ca/feecum.

Tina Robichaud
Présidente, FÉÉCUM

2 commentaires:

Steeve Ferron a dit…

Voir en relation connexe à ce sujet ma chronique hebdomadaire sur le choix et la façon de présenter la vérité et l'information, "La vérité sous toutes ses formes dans les médias", en éditorial dans Le Front de ce mercredi.

Steeve Ferron a dit…

...Une réflexion applicable à chaque jour, semaine et publication d'un article.